Social                

Genève connaît une économie forte. Pourtant, la croissance ne profite pas à toutes et tous et lapolitique de redistribution demeure insuffisante pour réduire les inégalités et renforcer la cohésion sociale. Si l'Etat a sa part de responsabilité dans la mise en œuvre des politiques publiques économiques et sociales, la Ville de Genève, avec près de la moitié des habitant.e.s du canton et plus de la moitié des entreprises sur son territoire, se doit de contribuer aux objectifs d'égalité et de justice sociale.

 

Il nous appartient de mettre en place une véritable politique de (ré)insertion sociale basée sur le logement d’abord, parallèlement aux mesures d’urgence afin de pouvoir réaliser un travail de réhabilitation des personnes concernées. Il nous appartient de lutter contre la sous-enchère salariale, de soutenir une économie durable et locale et d'encourager les entreprises formatrices. De plus, il s'agit de définir de nouvelles pistes d’actions pour favoriser l’accès à l’apprentissage, de soutenir des projets de mentorat destinés aux jeunes les plus défavorisés, d’accroître l’employabilité des plus de 50 ans, de repenser la notion de travail au regard de la transition numérique et écologique.

 

Je m’engage, avec les Socialistes, à :

 

  1. Elaborer une stratégie de soutien aux 18-25 ans de la Ville pour faciliter l’accession au premier emploi, avec des permanences emploi et des stages facilités en entreprises ;

  2. Soutenir l'engagement des plus de 50 ans dans la fonction publique municipale afin de lutter contre leur exclusion du marché du travail ;

  3. Poursuivre le soutien aux associations qui offrent un accompagnement individuel vers la réinsertion socioprofessionnelle ;

  4. Favoriser la réinsertion sociale basée sur une politique du logement, notamment pour les personnes sans-abris ;

  5. Elaborer des diagnostics quartier par quartier afin de trouver des solutions concrètes basées sur les besoins ;

  6. Augmenter le nombre de travailleurs.euses hors murs ;

  7. Augmenter le parc immobilier de la Ville pour pouvoir proposer davantage d'appartements à loyer abordable, selon un principe de mixité sociale ;

  8. Augmenter la part du logement coopératif par l'octroi de droits de superficie ;

  9. Mettre en place des projets intergénérationnels ;

  10. Assurer la présence d'une maison de quartier dans chaque quartier et y développer des activités pour toutes la population ;

  11. Municipaliser les crèches dont la gestion est pour l'heure laissée à des associations ;

  12. Poursuivre l'augmentation du nombre de places de crèche ;

  13. Consacrer 0,7% de budget de la Ville au soutien à la solidarité internationale.

 

Retrouvez ici les motions que j'ai déposées au Conseil municipal sur cette thématique :

 

M-1483 Pour des logements relais supplémentaires

 

M-1478 Renforcer le travail social hors murs et créer un dispositif de médiation de nuit

 

M-1477 Renforcer la politique de proximité en faveur des personnes âgées

 

M-1417 Pour la mise en place d'un dispositif de mentorat en faveur des enfants et des jeunes les plus vulnérables

 

M-1400 Le logement d'abord, pour une (ré)insertion sociale réussie