Administration

 

L'administration est le maillon indispensable de la chaine qui relie le politique à l'usager du service public. Au quotidien, plus de 4'000 personnes œuvrent à la délivrance des prestations en ville de Genève et apportent une qualité et une diversité de prestations reconnues. Si je suis élue, je serai heureuse de m'appuyer sur des personnes compétentes, engagées et ayant le sens du service public.

 

Pour mettre en œuvre mes priorités, il sera essentiel de construire des liens de confiance avec les collaboratrices et collaborateurs de l'administration en partageant régulièrement ma vision. Le maintien et l'accroissement de la qualité des prestations passent par une politique des ressources humaines ambitieuse combinant efficacité et bien-être au travail. 

Aussi, l'expérimentation et son pendant qu'est l'acceptation du droit à l'erreur, sont des principes indispensables à la créativité.

 

Sans vision partagée, il n'y a pas de mouvement et donc aucun changement. Mais au-delà des priorités qui me tiennent à cœur, il sera essentiel de promouvoir auprès de mes futurs collaboratrices et collaborateurs les valeurs qui guident mes actions. 

Je crois en la transparence qui possède d'innombrables vertus aux premiers rangs desquelles la confiance qu'elle encourage, le dialogue qu'elle favorise et l'engagement qu'elle promeut.

Je crois en l'équité qui reconnait les droits, traite les personnes avec respect et sans discrimination et corrige les inégalités.

Je crois en la coopération qui renforce les liens affectifs, nourrit des rapports humains harmonieux et favorise les conditions de travail.

 

Si la promotion de ces valeurs doit contribuer à concrétiser mes priorités, il est tout aussi indispensable de mener une politique des ressources humaines qui allie bien-être au travail et efficacité de l'action. 

Pour cela, je crois dans une approche systémique qui pose les responsabilités aux bons niveaux et qui promeut l'autonomie des collaboratrices et collaborateurs. Je préfère piloter des objectifs stratégiques clairs que des programmations opérationnelles détaillées : le principe de subsidiarité doit s'appliquer dans la gestion publique en déléguant la tâche aux personnes les mieux placées pour l'exécuter. 

Ici, il ne s'agit pas de questionner le contrôle qui reste indispensable, mais faire en sorte qu'il soit effectué dans un état d'esprit constructif en orientant les interactions vers la recherche de solutions.

Aussi, le bien-être au travail peut encore être amélioré, notamment en favorisant la conciliation entre vie privée et vie professionnelle, en favorisant le télétravail lorsqu'il garantit le bon fonctionnement de l'administration et réduit l'empreinte écologique, et en favorisant la formation continue du personnel.

 

La qualité des prestations en ville de Genève ne serait pas assurée sans l'engagement sans faille des collaboratrices et collaborateurs, sans nouvelles idées et sans prise de risque.

Valoriser les bonnes pratiques internes et expérimenter tout en admettant le droit à l'erreur doivent permettre d'accroitre encore la qualité des prestations. 

Je souhaite conserver et élargir les conditions nécessaires au développement de cette créativité et aussi expérimenter de nouveaux modèles organisationnels plus collégiaux et plus collaboratifs.

 

Le pilotage de l'action publique et la direction d'une administration sont un véritable défi. Une administration aussi compétente soit-elle, ne sera pas en mesure de répondre aux priorités politiques ou à des objectifs stratégiques si ceux-ci manquent. 

A contrario, la vision politique ne se suffit pas à elle-même : elle est nécessaire mais insuffisante si les conditions de sa mise en œuvre ne sont pas réunies.

 

Créer les conditions du succès, c'est ce que je m'emploierai à faire si je suis élue !